Arc-en-Ciel Théâtre Ile de France > Cas concrets > Théâtre-forum et prévention

Théâtre-forum et prévention

ACTIF établit depuis plusieurs années des partenariats avec le Ministère de la Justice et plus particulièrement avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et Probation (SPIP) dans le cadre des Travaux d’Intérêt Général (TIG), ainsi qu’avec des associations de prévention spécialisée.

Que ce soit à destination d’adultes ou de jeunes mineurs, ces projets, bien souvent sous forme de stage, permettent d’ouvrir un espace de parole et de témoignage, dans lequel la souffrance se transforme en plainte, la plainte en témoignage, le témoignage en récit distancié, puis en débat constructif, dans une démarche de lutte contre la fatalité et de responsabilisation individuelle et collective.

  • Arc-en-Ciel Théâtre, au fil des ans, a pu intervenir dans le cadre de TIG « citoyenneté », (mineurs encadrés par PJJ) de TIG « délits routiers », de TIG « addictions » (en partenariat avec l’association Consultation Charonne, spécialisée en toxicomanie).
  • Également, auprès des élèves du lycée Edouard Branly de Créteil sur des questions de prévention sida, et diverses addictions en partenariat avec l’association Créteil Solidarité (93) ainsi qu’au sein de l’association Ressources Prévention (91) où les éducateurs ont pu mettre en place des actions collectives à destination des jeunes dans leurs lieux de vie.

Quelques lignes sur le TIG « délits routiers », en partenariat avec le SPIP des Hauts-de-Seine (92),  depuis 2001 :

Le point de vue de Blandine Jouve, conseillère en insertion et probation, et Ghislaine Prevost, assistante sociale :

« Notre première volonté était de proposer un travail autour de la violence et du stress. En effet, beaucoup de délits sont liés à des comportements de violence provenant souvent de personnes qui ont du mal à gérer des situations de stress, de stress au volent entre autres. Nous avons souhaité travailler cette dimension-là qui n’est pas forcément liée à la route, mais qui fait tout de même partie de son environnement.

Il faut quand même dire que ce stage d’une semaine s’adresse à des personnes condamnées à un TIG, pendant lequel ils valident 40 heures de leur peine mais où ils arrivent avec cette étiquette. L’intervention d’Arc-en-Ciel Théâtre permet que les craintes s’apaisent, que les personnes oublient un peu pourquoi ils sont là, qu’ils s’attachent au groupe et aux gens qui sont autour d’eux.

Il s’agit de créer une ambiance où l’on se sent le mieux possible pour travailler une semaine ensemble. Quant au moment du théâtre-forum, on met en débat une situation pratique, où chacun peut proposer quelque chose.

Nous avons remarqué qu’il y a des propositions qui peuvent avoir des répercussions sur les autres participants du groupe. Ils constatent qu’il n’y a pas qu’une seule manière de réagir face à la situation présentée… »

Quelques lignes sur un projet en direction d’adolescents, en partenariat avec Ressources Prévention, association qui intervient en prévention spécialisée, Juvisy-sur-Orge (91), 2001 – 2004 :

Le point de vue de Denis Jouteau, directeur de Ressources Prévention :

« Le théâtre-forum nous a permis de toucher une autre dimension de notre projet, celle de la convergence des différents publics sur une même structure, à savoir les adultes et les adolescents. Il a crée les conditions d’un dialogue entre eux, il a permis cette rencontre. Il ne s’agit pas de faire de l’animation ni de l’information. On est dans une dynamique de prévention dite « spécialisée », on a donc un objectif éducatif qui est de permettre à des adolescents de se saisir de quelque chose de leur histoire et de travailler sur les processus de marginalisation d’une façon globale. Le théâtre-forum est un outil d’autant plus pertinent qu’il répond bien aux attentes de notre public qui y est très réceptif.

II y a un cousinage naturel avec la clinique dans le sens où le théâtre-forum permet de reverbaliser et de reformuler. On part de quelque chose de vécu, on lui donne de la distance en donnant l’occasion aux jeunes de jouer un rôle qui n’est pas le leur, tout en étant un peu le leur, parfois. Et cela va permettre de reformuler quelque chose qui a fait problème et qui a posé question. Ce cousinage fait que les éducateurs y retrouvent leur compte : ils peuvent s’appuyer sur la dynamique proposée et provoquée par le Théâtre Forum pour mener à bien leur mission éducative.

Cela permet également de travailler une réelle dynamique de groupe. L’attitude d’un acteur et la présence même de celui qui joue va faire écho chez un enfant en tant que sujet et va venir, avec l’appui de l’intervention des éducateurs, re-questionner ce qui peut faire problème, ce qui peut faire souffrance. Tout cela est propre à nourrir une réflexion positive : une réflexion qui va contribuer positivement à la construction des individus. »

toto

Logo Arc en Ciel Théâtre Ile de France