Analyse des pratiques en formation

ACTIF en partenariat avec l’Institut de Formation à l’Animation (IFA).

Depuis 2009.

Quelques lignes sur cette action au sein de la formation BPJEPS…

Voici une intervention emblématique de l’utilisation du Théâtre Forum en formation. Le groupe se forme dans les deux sens du terme. Il se « construit » et il « s’apprend ».

Le formateur (en l’occurrence le comédien-intervenant) n’est là que pour faciliter la venue des constats, puis du débat, puis des propositions de changement à partir des difficultés évoquées, qui en ces temps de crise de la société, sont pléthore.

La méthode du Théâtre Forum permet simplement la transformation alchimique de la souffrance en plainte, de la plainte en témoignage, du témoignage en mise en scène distanciée, de la mise en scène en débat confiant, du débat en relevé de conclusions, et du relevé de conclusions en propositions de changements.

Il ne s’agit en rien de trouver des solutions toutes faites mais de chercher des alternatives, de sortir du cercle dans lequel nous tiennent habitudes et « prêts-à-penser ». C’est alors la qualité d’auteur-sujet qui est sollicitée en chacun d’entre nous, quel que soit son statut.

Se construit donc une co-analyse des pratiques lors de laquelle les jeunes stagiaires partagent leurs fraîches expériences entre eux et avec leur formatrice, qui avance également les siennes.

C’est la confrontation de ces expériences vécues, puis jouées, puis débattues qui crée la co-naissance partagée. Cela est simplement permis grâce à une hypothèse, osée pour qui ne voit d’autre façon de former que la formation en surplomb : celle de l’égalité (en valeur) des connaissances, vérifiée et validée lors de chaque relevé de conclusions.

  • La parole aux professionnels…

Le point de vue de Valérie Thierry, responsable de formation :

« On est parti de l’idée que raconter son expérience n’est pas toujours suffisant pour regarder en face une situation, mais que la faire revivre, la re-jouer, en tirer ce qui pose problème à soi et aux autres, pouvait permettre la mise à distance des moments vécus et par conséquent favoriser leur analyse sous toutes leurs facettes. Sans essayer de donner des recettes toutes faites, des modes d’emploi opératoires.

En ouvrant le débat, tout simplement, sur la pratique des animateurs, sur les questions qu’ils se posent lorsqu’ils se retrouvent confrontés à un enfant qui « résiste » à leur autorité, à un adolescent qui veut vivre librement sa sexualité lors d’un séjour de vacances, à un père qui les agresse, à une organisation qui leur demande de refuser d’héberger une personne sans papiers en plein hiver… Autant de questions qui se posent à chacun en tant que professionnel, mais aussi et surtout en tant que citoyen et autour desquelles nous débattons grâce au Théâtre Forum.

Nous avons remarqué que le Théâtre Forum nous permettait à tous, que nous soyons animateurs, formateurs, professionnels, bénévoles et militants de l’Éducation populaire de nous reposer les bonnes questions : celles du sens de notre action à un moment où il semble plus que nécessaire de défendre les valeurs que nous partageons, celle du sens de nos métiers au coeur de la question du « vivre ensemble », en faisant le pari de l’intelligence collective. »

 voir aussi : Analyse des pratiques en entreprise

toto

Logo Arc en Ciel Théâtre Ile de France