Arc-en-Ciel Théâtre Ile de France > Cas concrets > Analyse des pratiques > Analyse des pratiques en entreprise

Analyse des pratiques en entreprise

ACTIF en partenariat avec EDF, depuis 2009.

  • Quelques lignes sur cette action…

Dans ce type de dispositif, une fois validé l’objectif de co-construction de la connaissance (et non de transmission de recettes), l’articulation du tandem entre comédien-intervenant et formateur d’EDF se révèle être essentiel.

Le consultant d’EDF suit en amont le groupe et continue en organisant un suivi. Au cours de l’intervention (où on essaye au maximum d’éviter le surplomb), il joue et prend des rôles pour exprimer son point de vue en tant que membre singulier du groupe, mais à une autre place que celle des stagiaires, pour partager de la connaissance en apprenant des autres autant qu’il leur transmet.

Il s’agit avant tout d’une démarche de formation innovante qui tient le sujet formé comme un partenaire dans un objectif de transmission égalitaire des savoirs.

L’intégration d’un tel dispositif dans le cadre de la formation professionnelle continue offre un espace de respiration et de compréhension aux personnels et peut rentrer dans le plan de formation proposé par l’établissement ou faire appel à l’utilisation du Droit Individuel à la Formation (D.I.F).

Session EDF pass’cadres, Les Mureaux, décembre 2010

 

  • La parole aux professionnels…

Le point de vue de Christine Chatenay, directrice de cabinet de la centrale EDF de Flamanville :

« Je voulais proposer, à Flamanville, un dispositif que je savais efficace tout en étant peu habituel surtout dans notre monde très technique : réunir des gens pour traiter ensemble, de façon dynamique et décontractée, des problèmes qu’en général on aborde peu. En effet, ce qui m’avait frappée lors d’une précédente expérience de mise en œuvre de l’outil Théâtre Forum, c’est la facilité avec laquelle tout le monde rentre dans le jeu.

La mise en théâtre donne aux situations étudiées un relief et une force extraordinaires, ainsi qu’une grande visibilité. La scène jouée est bien plus intéressante que les mots que l’on pourrait utiliser pour la décrire ou l’analyser. Aborder des questions qui « fâchent » dans un climat convivial et détendu est donc possible ! Le Théâtre Forum permet aux participants de jouer, donc de montrer, leurs problématiques, dans un contexte débarrassé de toute tension inutile. J’ai été surprise de voir avec quelle facilité ils s’impliquent dans le cadre proposé, qui est un cadre sécurisé…

Grâce au relevé de conclusions et de propositions que le travail du Théâtre Forum inclut, nous avons pu prendre et mettre en œuvre des décisions qui se sont révélées efficaces – ce qui est normal, puisqu’elles venaient du terrain. Nous avons également organisé un groupe de suivi de ces décisions et des « mots pour soigner les maux » avec un droit de rappel.

Nous sommes une usine de production qui ne marche pas qu’avec des machines mais aussi avec des êtres humains qui ont souvent du mal à se parler et à se comprendre… De ce fait, il est d’autant plus nécessaire d’avoir des « bulles d’oxygène », où les gens ne sont pas dans la contrainte, la règle, la consigne ou la peur de l’écart. Des moments de liberté où les choses peuvent s’exprimer et ce, de façon drôle, décontractée sans prise de tête et sans heurt. Le Théâtre Forum permet tout cela. »

Le point de vue de Thierry Colis, socio-analyste interne à EDF :

« La proximité de ma pratique avec celle d’Arc-en-Ciel apparaît à travers trois moments-clés d’une action de changement, considérée comme un processus d’apprentissage, qui va permettre à chacun et collectivement de voir, penser et agir autrement.

1. Sécuriser : Cette fonction est remplie par le cadre négocié et tenu par les comédiens–intervenants, à l’intérieur duquel les acteurs de l’entreprise vont pouvoir oser. Oser montrer, oser jouer des rôles, des postures, des relations, des situations. Ce cadre permet d’explorer et d’expérimenter d’autres façons de penser, de voir et de faire ensemble. Il ouvre et autorise, mais aussi il protège. Le Théâtre Forum crée ainsi un espace des possibles, comme une parenthèse ouverte dans l’organisation et le fonctionnement institués.

2. Reproduire : Dans le dispositif du Théâtre Forum, les comédiens-intervenants proposent de jouer en deux temps : d’abord la situation-problème telle qu’elle est vécue, puis la même situation telle qu’on aimerait la vivre. Cette possibilité de jouer la réalité perçue avec et devant tous les acteurs concernés est un élément-clé du processus d’apprentissage qui est à l’oeuvre lorsque l’on veut mener une action de changement. Derrière l’apparente humeur joyeuse et décontractée, on ressent aussi toutes les tensions émotionnelles et les conflits refoulés qui s’expriment. Ce temps est à la fois celui d’une prise de conscience collective qu’il y a quelque chose à faire et celui de l’autorisation à aller plus loin, à chercher autre chose.

3. Dépasser : On est toujours surpris de ce que l’on est capable, et de ce que les autres sont capables de faire dans un dispositif de Théâtre Forum. En fait, la surprise vient de la réapparition soudaine de l’humain, de la part d’humanité de chacun. À l’inverse, les organisations tendent (et tentent souvent) à minimiser, à réduire, voire à nier cette dimension considérée comme non (ou peu) maîtrisable, donc dangereuse. L’hypothèse du Théâtre Forum est inverse : si l’on veut avancer, créer et inventer des modes de fonctionnement et de relation innovants, capables de répondre à la complexité des enjeux et des objectifs actuels, il faut donner toute sa place et toute sa force à l’intelligence humaine individuelle et collective… Retrouver le plaisir d’exister en tant que personne, en tant que collectif. »

voir aussi : Analyse des pratiques en formation

toto

Logo Arc en Ciel Théâtre Ile de France